Silence is speaking, 2018-2019

.

Photography: Chia HUANG

Illustration: Yuan-Ce SUN, Yuan-Zhan SUN

.

This work integrates documentary photography and amateur drawings. For six months, I shadowed A-ce and A-zhan, two boys living with severe autism. Suffering from impaired linguistic ability, they are effectively unable to communicate orally. However, they adore painting, including on the walls of their house. Through my encounters with them, I’ve attempted to capture the silent sounds behind their beings. In this collision of disparate visual shapes, I aim to portray the speech that those suffering from autism may never be able to express, while also commenting on traditional Taiwanese expectations of what constitutes a “normal family”, and the unfathomable stress these expectations can give rise to. An extension of previous works, this project maintains similar form: I continue to explore the possibilities of co-creation with subjects in photography. In fact, I’m using this collective method of creation to explore the creative process. Is the creation of art limited to those who have received special training? Also, how does one liberate one’s own creativity.

.

.

結合紀實攝影和素人繪畫,我花了六個月的時間,跟拍兩位重度自閉症的男孩阿策與阿湛。不曾與人溝通的他們,幾乎沒有使用語言的能力,但卻熱愛繪畫,用畫筆塗滿家中每一面牆。與他們的相遇,我試圖捕捉他們的存在背後那沉默的聲音。藉由不同視覺形式間的碰撞,我想要描繪自閉症患者永說不出口的話,以及台灣傳統社會對正常家庭的期待,以及它所創造出無邊的壓迫。延續先前的作品,依循著相似的形式,我持續探索在攝影中與素人共同創作的可能性。事實上,藉由這樣的創作手法,我想知道究竟什麼是藝術創作?藝術只屬於受過特殊訓練的人嗎?一個人的創造力究竟是如何被解放的?

.

.

Un père atteint d’un cancer des poumons s’est occupé tout seul de ses deux enfants autistes depuis 10 ans. Les deux garçons n’ont jamais vraiment dialogué avec les autres, parce qu’ils ne sont pas capables d’utiliser formellement le langage. Dans la présence de leur profond silence, quelque chose parle continuellement. Ma rencontre avec eux a pour but de documenter le son silencieux caché derrière leur être.

.

Pour ce projet, j’ai passé 6 mois à les suivre en immersion. Pour tenter de saisir leur monde intérieur, j’ai adopté une technique hybride, mêlant la photographie documentaire, les dessins d’amateur et les archives. Par le mélange de ces corpus différents, j’avais envie de décrire la confusion et la douleur qu’ils ne peuvent pas éviter de ressentir lorsqu’ils se confrontent aux attentes de la société chinoise traditionnelle pour une famille normale. J’ai observé cette profonde tension entre l’impossibilité de communiquer chez les autistes et la pression sociale écrasante qu’exerce la société.

.

Suivant mes projets documentaires précédents, adoptant une même démarche, je continue à explorer la possibilité de collaborer avec les amateurs pour la création photographique. A travers ce projet, en effet, je cherche toujours à savoir: qu’est-ce que l’art? L’art appartient-il seulement aux gens qui ont reçu une formation spécifique? Comment la créativité peut-elle se libérer?

.

Copyright © All rights reserved.
Using Format